Lyon, ville rugissante

Roland-Garros, on y est. Mais pas tout à fait. N’allez surtout pas dire ça à Thierry Ascione, directeur de l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes de Lyon (524 340 euros de dotation) et aux joueurs engagés dans ce tournoi classé ATP 250, l’un des quatre disputés en France (avec Metz, Montpellier et Marseille). Voilà trois ans – déjà – que le circuit ATP a fait son retour dans la capitale des Gaules après huit ans d’absence et dans un tout nouvel environnement, celui du Parc de la Tête d’Or, construit en 1857. Un cadre bucolique où les meilleurs joueurs du monde se pressent à une semaine de la deuxième levée du Grand Chelem. Jo-Wilfried Tsonga, sacré en 2017. Une ultime préparation qui peut rapporter gros : Dominic Thiem, sacré en 2018, ne dira pas le contraire. Il a disputé quinze jours plus tard sa première finale majeure…

Le Central au coeur du Parc de la Tête d’Or. (Crédit photo : Le Journal du Tennis)

Lyon, ville du tennis. Avant sa refonte totale en 2017 par Thierry Ascione, le tournoi lyonnais se disputait en salle – moquette ou dur indoor -, du côté de Gerland. Crée en 1987, le Grand Prix de tennis sacrait Yannick Noah dès sa première édition. Le ton était donné. Cinq Français allaient lui succéder tout au long de sa « première vie » : Fabrice Santoro (1997), Arnaud Clément (2000), Paul-Henri Mathieu (2002), Richard Gasquet (2006) et enfin Sébastien Grosjean (2007). Mais d’autres grands noms ont ajouté leur nom au palmarès du tournoi, parmi lesquels John McEnroe (1989) et Pete Sampras (de 1991 à 1993). Lyon, ville du tennis grâce à ce tournoi ATP mais pas seulement. Souvenez-vous en 1991, la capitale de la gastronomie accueillait la finale de Coupe Davis opposant les Bleus aux… Américains. Et c’est bien à Lyon que le miracle se produisait. Emmenés par Yannick Noah, Guy Forget et le revenant Henri Leconte offraient à l’équipe de France son premier titre dans la prestigieuse épreuve depuis… 1932! Une sacrée Saga Africa.

En 1991, le Palais des Sports de Gerland voit l’équipe de France remporter sa première Coupe Davis depuis 1932. (Crédit photo : @DavisCup)

Installé depuis 2017 au coeur du Parc de la Tête d’Or et à deux pas de la Cité Internationale et se disputant désormais sur terre battue, le tournoi offre à ses joueurs et aux spectateurs un cadre unique. Un central sur le vélodrome – capacité de 4 500 places -, trois courts annexes à deux pas de là, un village de 2500m2, les joueurs n’ont qu’à traverser la route pour rejoindre leur « bureau ». Plutôt sympa avant de rejoindre le brouhaha parisien. Malgré le forfait de dernière minute de John Isner (10e), l’Open Parc peut se vanter d’avoir un plateau attractif : quatre membres du Top 30 dont les jeunes Canadiens Denis Shapovalov (20 ans) et Félix Auger-Aliassime (18 ans), demi-finalistes au Masters 1000 de Miami mais également une wild-card tricolore de prestige, Richard Gasquet et le vainqueur de l’édition 2017, Jo-Wilfried Tsonga.

Pierre-Hugues Herbert (n°6 français) à l’oeuvre sur le Central face à Jérémy Chardy (n°5 français). (Crédit photo : Le Journal du Tennis)

Face à la réussite du tournoi ATP – 35 000 spectateurs dès 2017 -, un tournoi WTA devrait voir le jour dès 2020. Initié par la Lyonnaise Caroline Garcia et ses proches, il devrait se jouer sur dur, au Palais des Sports de Gerland. Si une conférence de presse sera tenue après Roland-Garros, la numéro un française s’est exprimé sur le projet.  » Je suis une ambassadrice au quotidien à travers le monde de la ville et de la Métropole de Lyon et je me réjouis de promouvoir ma passion sur mon territoire d’origine qui est une vraie terre de tennis et d’innovation en termes de sport féminin. Ce projet me tenait à coeur depuis de nombreuses années, je pense que c’est le moment idéal pour le mettre en place et je souhaite le pérenniser dans le temps. » Hors Roland-Garros, la France compte un seul tournoi WTA dans l’hexagone, à savoir celui de Strasbourg, qui se dispute actuellement. Lyon, ville rugissante.

La Lyonnaise Caroline Garcia. (Crédit photo : @Wearetennisfrance)


Catégories :ATP, Portraits

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :