Manuel Guinard : Made in Breizh

Du béton brétilien en passant par l’ocre parisienne, « Manu » Guinard progresse saison après saison. Le Breton de 23 ans poursuit son ascension au classement mais également dans sa jeune carrière. Ambitieux, il nous raconte son début d’année 2019 marquée du chapitre Roland Garros.

Tu as voyagé dans tout le globe ces derniers mois. Quel est le bilan ?

Oui, j’ai joué au Canada, aux USA, au Mexique mais également en France ces dernières semaines. J’ai beaucoup travaillé avec mon entraîneur sur l’aspect tactique, nous avons crée un schéma de jeu afin que je me pose moins de questions sur le terrain. Par ailleurs j’ai gagné quelques places au classement, j’étais autour de la 500e place en début d’année et je suis 380e début juin. On peut qualifier ce début d’année 2019 d’une progression linéaire.

Une progression récompensée d’une invitation à Roland Garros. Comment es-tu arrivé là ?

J’ai été invité par la FFT (Fédération Française de Tennis) grâce à la «Race National ».  La Fédé organise un classement sur l’année en cours pour récompenser les meilleurs joueurs français. Les quatre premiers du classement se voyaient attribuer une WC (Wild Card) pour jouer les qualifications de Roland Garros. J’ai fini 5e,  mais Nicolas Mahut,  a entre temps obtenu une WC pour le tableau final ce qui a décalé les listes, et donc libéré une place. Je remercie la FFT pour cette invitation que j’ai honorée le mieux possible.

Raconte-nous ton expérience parisienne !

J’ai tout d’abord dû annuler mon voyage en République Tchèque où je devais jouer cette semaine là. Ensuite, avec mon entraîneur nous avons pris ce tournoi comme un tournoi lambda. Hôtel, entraînements, je n’ai pas changé mes habitudes. J’affronte au premier tour Lucas Lacko, un joueur d’expérience. Je suis arrivé assez timoré sur le court car je n’ai pas pu m’échauffer tennistiquement dans la matinée suite aux mauvaises conditions. J’ai eu du mal à rentrer dans mon match mais au fur et à mesure j’ai réussi à imposer mon jeu. Même scénario pour mon second match où j’ai direct pris les choses en mains. Mon aventure s’arrête au troisième tour après un beau combat et une très belle ambiance.

Tu passes d’un court de 50 spectateurs à un des plus grands tournois du monde. Comment l’as-tu vécu ?

C’est sur que j’en menais pas large à mon entrée sur le court mais je le répète,  j’ai abordé cette semaine comme une semaine de tournoi lambda. Il y avait beaucoup de monde pour me supporter. Je tiens notamment à remercier ma famille, mes amis proches qui ont pris des jours de congés pour venir me voir sans compter les frais. Je tiens également à remercier mes sponsors qui me suivent depuis le début. J’ai n’ai aucun regret car mon adversaire était tout simplement plus fort sur ce troisième tour. J’ai reçu beaucoup de messages de soutien mais pour moi ma vie n’a pas changé, j’ai tout simplement fait mon boulot, c’est-à-dire gagner des matchs de tennis.

As-tu échangé avec d’autres joueurs français plus expérimentés ?

Oui j’ai déjà eu des contacts avec Nicolas Mahut ou Benoît Paire. Ce sont des joueurs humbles qui n’hésitent pas à taper la balle ou échanger quand nos plannings coordonnent.

Quel est le programme de cette seconde partie de l’année ?

J’ai des challengers en France à jouer durant la période estivale. Je vais continuer à travailler sur mon jeu pour tenter de monter au classement et ainsi pouvoir rentrer dans les « cut » de qualifications de Grand Chelem, notamment pour l’US Open fin août. C’est un objectif comme celui de rentrer dans le Top 100 le plus vite possible. Malheureusement à mon niveau, l’avenir est incertain. Dans deux ans je peux me retrouver en deuxième semaine de Grand Chelem tout comme donner des cours dans un club de tennis.



Catégories :ATP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :