ATP – Coupe Rogers 2005 : Nadal-Agassi, quand deux générations s’affrontent.

Andre Agassi et Rafael Nadal posent lors de la remise des trophées de la Coupe Rogers 2005.

Un match particulier que cette finale 2005 de la Coupe Rogers entre Rafael Nadal et Andre Agassi. Match atypique, car il fait partie de ces rencontres mettant aux prises deux joueurs incarnant deux générations, une querelle entre les anciens et les modernes…

« C’est l’opportunité de jouer contre une légende avant qu’il ne parte à la retraite » déclarait Rafael Nadal avant d’aborder la rencontre face au « Kid de Las Vegas« . Il est vrai qu’Andre Agassi a le droit d’impressionner celui qui a décroché son premier Roland-Garros quelques mois auparavant. Agassi, c’est 8 titres du Grand Chelem, sacré au moins une fois dans tous les tournois, une vraie personnalité du monde du tennis – et pas seulement pour ses nombreux looks – et un palmarès unique où il ne manque sans doute pas beaucoup de trophées, où l’on compte aussi un Masters, une médaille d’or olympique à Atlanta en 1996 et trois Coupe Davis.

André Agassi à droite de Boris Becker lors des Internationaux de France 1991. Photo : Pierre Verdy, AFP.

Rafael Nadal en 2005 est encore un rookie, tout juste sacré à Roland-Garros, il a tout emporté sur terre battue, décrochant les titres à Monte-Carlo, Rome ou encore Barcelone avant les Internationaux de France de Roland-Garros. Mais en 2005, Rafael Nadal s’est déjà distingué sur dur, avec une finale inoubliable au Masters Series de Miami, perdue contre Roger Federer en ayant mené 2 sets à rien et 4-1 dans la troisième manche, il se faisait avant la rencontre un objectif de décrocher un titre important sur surface dure, déterminé, il avait déclaré « Je veux en gagner un sur le dur, je vais en gagner un sur le dur« .

Il en a l’occasion ce dimanche 14 août 2005, après un beau parcours au Canada, ponctué d’une nouvelle victoire – après celle à Hambourg en 2003 – sur son glorieux aîné Carlos Moya, il a ensuite dominé notamment Sébastien Grosjean, Mariano Puerta une nouvelle fois après la finale de Roland-Garros et un certain Paul-Henri Mathieu en demi-finale. L’Alsacien, auteur d’un superbe parcours au Canada, avait créé la sensation au premier tour en sortant Andy Roddick et avait offert une belle résistance au Toro de Manacor en demi-finale, mais avait fini par s’incliner 6-4 7-5. De son côté, Andre Agassi a démontré sur cette semaine canadienne qu’il était encore très en jambes, ne concédant qu’une seule manche face à Jonas Bjorkman et sortant sans trop trembler Gaston Gaudio en quart et Greg Rusedski en demi-finale. La ville de Montréal – rappelons que la Coupe Rogers alterne chaque année entre Toronto et Montréal – s’apprête à vivre une finale particulière avec 16 ans d’écart entre les deux joueurs sur le terrain.

Une finale qui va tenir toutes ses promesses, Rafael Nadal imposant sa puissance au fond du terrain grâce à son immense coup droit (vidéo à 1’03), il décroche la première manche assez sûrement, et revient à 4-4 dans la seconde manche grâce à un passing de coup droit dont lui seul a le secret (1’28). Mais on ne renverse pas Andre Agassi aussi facilement ! L’Américain a de la ressource et grâce à un superbe coup droit en bout de course (à 2’00), il s’offre deux balles de set et décroche la manche 6 jeux à 4. Mais dans le duel entre l’expérience et la fougue de la jeunesse, c’est bien le jeune homme de 19 ans qui va se détacher dans l’ultime acte, reprenant sa marche en avant du font de court et s’appuyant sur son excellent service (7 aces, 67% de premières balles). Rafael Nadal s’impose 6-3 4-6 6-2 et décroche – comme il le souhaitait – son premier grand titre sur dur !

Les statistiques de la finale 2005 de la Coupe Rogers, on note les 70% de points gagnés derrière son deuxième service par Rafael Nadal, ce qui fera sans doute dire au Kid dans GQ en 2014 : « Seul le premier service de Federer est meilleur que celui de Nadal, la deuxième balle de ce dernier bouge beaucoup, il est difficile d’être agressif dessus. (Source : ATP)

Un Rafael Nadal qui a sans doute impressionné Andre Agassi ce jour-là, il confiera en 2014 au Straits Times que Nadal « a dû composer avec Federer, Djokovic et Murray dans l’âge d’or du tennis, je placerais Nadal numéro un et Federer en deux« . André Agassi enfonçant le clou quelques semaines plus tard dans le magazine GQ : « Nadal a fait quelque chose que je pensais impossible après Federer. Dominer Roger sur n’importe quelle surface, ça parle. Quand vous regardez Nadal, il bat tous les joueurs d’une seule et même façon, il a une des meilleures mains de l’histoire. » En 2018, le Kid persistait dans son opinion auprès du journal Marca : «  Roger rend tout facile mais l’intensité de Rafa du premier au dernier point est unique. Ce que j’ai dit et je continue à dire, c’est que l’Espagnol est le plus grand compétiteur, tout sports confondus. Les chiffres sont là et il est vrai que 20 Grands Chelems sont 20 titres et que 21 sont 21. Je ne remets pas cela en question, mais l’histoire ne se limite pas aux chiffres et il y en a des exemples. Je soutiens Rafa chaque fois qu’il joue et je soutiens Roger chaque fois aussi. Et quand ils s’affrontent, je le considère comme étant un moment historique. » Admiratif André, il est vrai que les deux hommes ont en commun une certaine fougue et un style dévastateur lorsqu’ils sont arrivés sur le grand circuit, deux hommes qui furent/sont des rivaux de Sampras et Federer. Tant sur leur personnalité que sur leur carrière respective, beaucoup de parallèles peuvent être faits entre Rafael Nadal et Andre Agassi.

Deux hommes qui se retrouveront au troisième tour de Wimbledon l’année suivante, Rafael Nadal y dominera encore une fois facilement son glorieux aîné, 7-6 6-2 6-4. 2005, dernière année au sommet pour Le Kid, qui s’offrira une finale à l’US Open, où il ne pourra rien faire contre Roger Federer, battu 6-3 2-6 7-6 6-1.

La « nouvelle » génération a définitivement pris le pouvoir…



Catégories :ATP, Non classé, Rétrospectives

1 réponse

Rétroliens

  1. US Open 2005 : Roger Federer, souverain absolu ! – Le Journal du Tennis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :