L’ascension du Français Ugo Humbert

Ugo Humbert tout sourire au côté de Benoit Paire, il vient de remporter son premier titre sur le grand circuit à Auckland. Photo : Michael Bradley AFP

Retenez bien le nom de ce jeune messin de 21 ans !

Il ne cesse de progresser depuis deux saisons en remportant d’abord principalement des challengers : 3 en 2018 et il entre dans le top 100 en fin de saison. Puis en 2019, il continue sur sa lancée en gagnant encore 3 challengers et en multipliant les performances en battant des joueurs de mieux en mieux classés . C’est le cas à Wimbledon où il se révèle au grand public en atteignant son premier huitième en battant successivement le Français Monfils ; le Canadien Auger-Alliassime et en ne s’inclinant que devant le futur vainqueur, le serbe Novak Djokovic. En fin de saison, il bat même son premier top 15 le belge David Goffin au tournoi d’Anvers. Grâce à sa belle saison, il se qualifie pour le Masters Next Gen.

Par sa progression, il pourrait se projeter sur 2020 avec de belle ambition. Et son année ne pouvait pas mieux débuter en remportant son premier titre à Auckland à 21 ans. Il a réussi un parcours royal, battre successivement la tête de série 2 : le prodige canadien Shapovalov et le géant américain Isner tête de série n° 4 est une sacré performance… et en 2 sets gagnants ! En finale, il devait affronter son compatriote Benoit Paire, partenaire de Coupe Davis, chose pas facile pour jouer sa première finale sur le circuit. Et tout au long de son match il a fait la course en tête en jouant un tennis solide. Même si Paire s’est bien battu pour revenir à chaque fois au score comme dans la première manche de 4/2 à 4/4 , Humbert l’emporta au final au tie break par 7 points à 2. Et dans la dernière manche, le plus jeune a mené 5/3 et a servi pour le titre mais il n’a pu conclure à ce moment là. Paire a continué à s’accrocher pour égaliser à 5/5 et cette finale s’est conclue par un ultime jeu décisif remporté par le plus jeune des Français par 7 points à 5 sur une faute de son adversaire. Humbert pouvait laisser éclater sa joie en tombant au sol et savourer son premier titre ATP 250 de sa jeune carrière prometteuse.

C’est un joueur qui a la tête sur les épaules, qui travaille dur et est très bien entouré par sa famille et son staff. Il possède déjà un jeu très complet et varié avec sa patte de gaucher qui peut faire très mal à ses adversaires. Et avec un mental d’acier et un calme olympien, il possède tous les atouts nécessaires d’un futur grand. Comme il l’a déclaré , son tennis progresse vite, et plus que son anglais qu’il doit encore améliorer s’il continue à gagner vite un peu partout. Maintenant, place à son premier grand chelem de l’année à disputer à Melbourne qu’il enchaîne dès aujourd’hui et il est prêt à surfer sur sa confiance acquise lors de son premier titre.

Emmanuelle Houillon



Catégories :ATP, ITF, Portraits

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :