Un Australien Open ardent !

Alors que l’Australie est en proie aux flammes, le premier Grand Chelem de l’année, organisé à Melbourne, reste toujours d’actualité. Dans une atmosphère irrespirable, les qualifications ont donné lieu à des scènes de malaises de joueurs, notamment Eugénie Bouchard, Bernard Tomic et surtout Dalila Jakupovic, contrainte d’abandonner alors qu’elle avait son match en main. Le côté sportif est également « ardent », puisque Novak Djokovic, lauréat à sept reprises de ce sommet, devra venir à bout d’une opposition de qualité emmenée par Daniil Medvedev et Rafael Nadal.

Pour la première fois cette année, l’ATP Cup, une compétition par équipes, a été organisée en tout début d’année. Survolé par la Serbie et un Novak Djokovic impressionnant, ce rendez-vous a conforté l’actuel numéro 2 mondial dans sa position d’immense favori à sa propre succession. Mais d’autres joueurs ont également fait belle impression, à commencer par Daniil Medvedev. En pleine ascension depuis son superbe été 2019, le Russe de 23 ans a été le seul à pouvoir tenir tête à Djokovic, qu’il a poussé dans ses retranchements pendant 2h49. Battu par celui-ci l’an passé en huitièmes de finale, il pourra cette fois compter sur sa tête de série numéro 4 pour éviter ses plus sérieux rivaux avant, au moins, les quarts de finale. Quid du numéro un mondial, Rafael Nadal ? Surpris par David Goffin durant l’ATP Cup, il a été balayé lors de la finale par « Nole ». Pire, il a perdu les 19 derniers sets qu’il a disputés contre Djokovic sur dur… Même s’il s’est voulu rassurant en conférence de presse, on peut légitimement avoir des doutes sur sa capacité à renverser la tendance face au Serbe. Et puis, comment passer sous silence la candidature de Roger Federer, sextuple lauréat à Melbourne ? Dominé par Stefanos Tsitsipas l’an passé, en huitièmes de finale, il a de nouveau été surpris par le jeune Grec durant le Masters de Londres. Malgré son âge avancé (38 ans), il a tout de même prouvé à de multiples reprises qu’il restait compétitif face aux meilleurs joueurs de la planète, en attestent ses succès contre Djokovic à Londres ou face à Nadal à Wimbledon.

Serena : enfin le 24e ?

Depuis 2001, au moins une Française abordait l’Open d’Australie en tant que tête de série. Ce ne sera pas le cas cette année. Le tirage au sort pourra donc être terrible pour Mladenovic, Garcia, Cornet et Ferro notamment. La favorite pour le sacre reste Serena Williams, elle qui est « bloquée » à 23 titres du Grand Chelem depuis son sacre à Melbourne en 2017… Trois longues années durant lesquelles l’Américaine a donné naissance à une petite fille et essuyé quatre échecs en finale. Un 24e succès dans l’un des quatre tournois les plus prestigieux du monde lui permettrait d’égaler le record de victoires de Margaret Court et de rentrer un peu plus dans l’Histoire. Mais Naomi Osaka, Ashleigh Barty, Petra Kvitova ou encore Simona Halep ne l’entendront pas de cette oreille…



Catégories :ATP, ITF, WTA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :