2020 : encore et toujours l’hégémonie du « Big 3 »

Novak Djokovic pose pour une huitième fois avec la Norman Brookes Challenge Cup. Le Serbe remporte pour une huitième fois l’Open d’Australie, des chiffres « stratosphériques » auxquels on s’est habitué avec Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer.

Novak Djokovic, le Roi de Melbourne

La domination de ce que l’on appelle le « Big 3 » est sans doute la plus forte de toute l’histoire du tennis, les chiffres sont là : 20-19-17, les trois hommes ont remporté depuis 2003 46 titres majeurs ! La course au titre de GOAT (Greatest Of All Times) fait rage et difficile de savoir lequel des trois joueurs qui marquent l’histoire de notre sport sera l’homme le plus titré dans les tournois majeurs. Dominic Thiem a entrevu la victoire ce dimanche contre Novak Djokovic, mais le Serbe, dans une ultime réaction d’honneur a dit « non », et a remporté les quatrième et cinquième sets : 6-4 4-6 2-6 6-3 6-4.

Novak Djokovic, le roi de Melbourne, le Serbe décroche un huitième titre, accentuant ainsi son avance sur Roy Emerson, qui en était resté à 6 titres « seulement » en Australie. Plus que bousculé pendant cette finale, Novak Djokovic a surpris par une contestation « limite » en fin de deuxième manche, avant d’inquiéter dans le troisième set. Mais ces hommes ne sont pas comme les autres, la capacité du Serbe à se sublimer s’est encore manifestée pour finir. Djoko a reconnu en conférence de presse qu’il pensait aux records de Roger Federer : « Quand j’ai commencé à gagner plusieurs Grands Chelems par an, j’ai commencé à penser que je pouvais rivaliser avec Roger Federer et Pete Sampras, ces joueurs ont remporté le plus de Grands Chelems de toute l’histoire. Le nombre de semaines en tant que numéro 1, je n’y pensais pas encore à l’époque, jusqu’à que je finisse plusieurs fois l’année en tant que numéro 1. Je ne peux pas dire à quel moment j’ai commencé à penser à ce record, mais c’est évidemment l’un de mes grands objectifs.« 

Une réaction possible car le Serbe a su s’économiser pendant le tournoi, ne lâchant qu’une seule manche, au premier tour contre l’Allemand Jan-Lennard Struff. A 32 ans, on peut penser que Novak Djokovic a quelques années encore devant lui et semble de plus en plus capable de revenir sur Federer, mais aussi sur Nadal qui semble à l’heure actuelle le mieux placé pour être celui qui remportera le plus de titres majeurs. Rafael Nadal toujours très compétitif, il a échoué contre Dominic Thiem en quart de finale au terme d’un match splendide : 7-6 (3) 7-6 (4) 4-6 7-6 (6).

Roger Federer compétitif encore, mais un corps encore en délicatesse.

Roger Federer en demi-finale, le Suisse a réalisé un bon tournoi par définition pour atteindre ce stade, il n’a cependant pas déployé un très bon tennis. Mais à 38 ans, tout est plus dur désormais pour le Suisse. Présent pour disputer sa demi-finale contre Novak Djokovic, Roger Federer a livré un premier set de toute beauté pour mener 5-2, avant de voir Djokovic revenir. Le Suisse s’est blessé pendant son match contre Tennys Sangren – où il a sauvé sept balles de match – et a longtemps été incertain pour cette demie… Les choses sont de plus en plus dures pour l’Helvète, c’est normal, est-il encore capable de décrocher un titre majeur ? Rien n’est moins sûr et le seul tournoi où il puisse nourrir de vrais espoirs est Wimbledon.

Pas encore l’heure de la nouvelle génération

C’est encore l’un des enseignements de cet Open d’Australie, l’heure de la nouvelle génération n’est pas encore venue. Dominic Thiem – intégré par certains dans la Next Gen – a tout donné en finale et semblait tout prêt de parvenir à décrocher son premier titre majeur, Alexander Zverev a lui réalisé un très bon tournoi, faisant taire les critiques, mais il n’a pu aller au bout. Les déceptions sont peut-être du côté russe, Daniil Medvedev est tombé sur un Stan Wawrinka retrouvé en huitième de finale. Andrey Rublev – le « tub »e du début d’année – n’a rien pu faire contre Alexander Zverev tandis que Karen Khachanov s’est admirablement défendu contre Nick Kyrgios mais il n’a pu aller plus loin que le troisième tour… La vraie déception vient des jeunes canadiens : Felix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov, les deux hommes se sont inclinés d’entrée…



Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :