On rigole, on rigole mais on voit pas l’fond du bol (n°2)

Votre « On rigole, on rigole mais on voit pas l’fond du bol » de ce lundi 9 mars est sponsorisé par Frances Tiafoe, champion de la vanne de l’autre côté de l’Atlantique. Cette semaine, le jadis 29e joueur mondial retombé à la 73e place mondiale a défié nos tricolores et visiblement, l’Américain ne savait pas à quelle nation il s’attaquait ! Taquin sur Instagram « Humbert who? » avec Ugo Humbert tombé sous les coups de son pote revenant Jack Sock dès son entrée en lice au Challenger d’Indian Wells, FRANCEs Tiafoe, pressé de rejoindre le Messin au tapis, a buté contre Greg Barrere (95e) un tour plus tard. La légende raconte que l’Américain avait mal vécu sa défaite contre « Humbert who? » deux semaines plus tôt à Delray Beach! Rira bien qui rira le dernier.

Source : @ATP

De retour chez nous et comme on l’avait pressenti la semaine passée, les Bleues n’ont pas déçu! Quatre des cinq championnes du monde avaient rendez-vous dans la capitale des Gaules. LYON. Elles étaient sept sur la ligne de départ à vouloir rugir pour l’édition inaugurale de l’Open 6e Sens. On vous laisse deviner combien elles étaient la ligne d’arrivée! 130e joueuse mondiale en débarquant dans la ville de la gastronomie, Océane Dodin a failli nous mettre à la renverse. C’était pourtant mal parti en quarts de finale face à la récente lauréate de l’Open d’Australie, Sofia Kenin, mais à la manière de Gaël Monfils la semaine dernière à Dubaï face au lauréat masculin du même tournoi Novak Djokovic, à la fin, tout rentre dans l’ordre. Complètement dépassée pendant un set et demi, la Lilloise nous offrait une rébellion de toute beauté en fin de deuxième set avant de craquer dans la dernière ligne droite face à la future vainqueur du tournoi lyonnais. Mention spéciale à Kristina Mladenovic, qui après un premier tour laborieux, fut balayée en 1h11 par la numéro SEPT allemande au classement WTA, Anna-Lena Friedsam. Avant de sécher la conférence de presse…

Source : Métropole de Lyon / / Alexandre Hergott

Le mot de la fin revient évidemment au coronavirus, qui met tout le monde dans de beaux draps! Stupeur générale dans la nuit de dimanche à lundi lorsque la nouvelle est tombée: le Masters 1000 d’Indian Wells est tout bonnement annulé… alors que le tableau principal devait débuter jeudi. On vous laisse imaginer la tête des joueurs, déjà arrivés dans le désert californien, lorsque la plupart d’entre eux ont appris la nouvelle en simples spectateurs sur les réseaux sociaux.



Catégories :ATP, Le fond du bol, Non classé, WTA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :