La consécration d’un premier Autrichien à l’Us Open

Au bout d’un suspens haletant de plus de 4 heures et 5 sets au tie break final, Dominic Thiem gagne son premier grand chelem à sa 3ème balle de match et après une énième faute de son adversaire allemand Alexander Zverev. Et il tombe de joie, de fatigue physique et mental pour réussir un de ses immenses objectifs de vie à sa 4ème tentatives en finale.

Et quelle finale à rebondissement nous avons eue, surtout pour le vainqueur qui est revenu de très très loin. Ce n’était pas la meilleure finale en terme de niveau de jeu car il y avait beaucoup d’enjeux et de nervosité pour les 2 joueurs. Et jouer un match d’une telle importance dans ses conditions de stade vide pour remporter son premier tournoi du grand chelem n’est vraiment pas facile à gérer. C’est l’Allemand qui a pris le meilleur départ en jouant un tennis juste et agressif en servant très bien en première balle pour mener rapidement 6/2 5/1. Quant à l’Autrichien, il est très mal rentré dans son match, il était trop passif en commettant beaucoup trop de fautes dû à sa nervosité. Mais à force de s’accrocher, il a su saisir ses petites opportunités qui font basculer une partie. Ce fut le cas lors du troisième set où il le breaka à 5/4 pour remporter au final cette manche 6/4. A partir de ce moment il a commencé à mieux bouger et faire douter son adversaire qui, lui, a baissé en intensité pour faire tourner la partie en faveur de Thiem. Lors du 4ème set à 4/3, il prit le service de l’allemand pour conclure derrière et égaliser à 2 manches partout. Zverev était devenu plus fébrile dans ses choix de coups et Thiem a continué sur sa lancée pour faire le break d’entrée dans le 5ème set. Mais son avance fut de courte durée car c’est Zverev qui sera le premier à servir pour le match à 5/3 Les 2 joueurs terminèrent cette rencontre avec la peur de conclure et cela s’acheva par un tie break final que l’autrichien réalisa à sa 3ème balle de match après une dernière faute de l’allemand

Au vue de la quinzaine le vainqueur mérite ce succès final au regard de son parcours face à des joueurs prometteurs tel que le Canadien Félix Auger Aliassime, l’Australien Alex De Minaur et le Russe Medvedev qui était l’un des prétendants sérieux au titre.

Auparavant il fut déjà si proche d’un premier titre en grand chelem mais battu finalement par Nadal et Djokovic. Il a su persévérer vers son objectif .

L’Autrichien est un joueur travailleur acharné, passionné et avec un jeu en progression d’année en année. Et plus particulièrement cela s’est ressenti dès sa collaboration avec son coach chilien Nicolas Massu qui a su faire évoluer son jeu. Dès le début de leur collaboration début 2019, le résultat était marqué par l’obtention de son premier titre en Masters 1000 sur dur à Indian Wells contre Roger Federer. Il a ensuite enchaîné les titres en cette année 2019 sur toutes les surfaces comme sur terre battue à Barcelone, et chez lui en Autriche à Kitzbühel. Et il était tout près de remporter son premier titre du grand chelem à Roland-Garros avec au passage une victoire en demi sur Djokovic en 5 sets. Sa fin de saison fut tout autant remarquable où il enchaîna encore un titre sur dur à Pékin puis chez lui en indoor à Vienne. Et il a terminé par une finale lors du Masters de Londres avec au passage deux magnifiques victoires sur Federer et Djokovic en match de poule. Cela montre combien il a progressé, son jeu s’adapte sur toutes les surfaces. Il possède toutes les armes pour battre tous les meilleurs joueurs au monde avec son coup droit et son revers puissant du fond de court qu’il utilise avec tous les effets et les angles. Son revers à une main le long de la ligne frappé à pleine puissance est une de ses meilleures armes et magnifique à regarder. On ne peut que s’émerveiller devant son service avec ses effets frappés à pleine puissance est aussi redoutable. Et côté physique, il a depuis de nombreuses années, la meilleure des préparations avec son coach spécifique Alex Stober. Même avec l’arrêt forcé de plusieurs mois dû à la pandémie cette année, il n’a cessé de travailler quotidiennement. Il a gagné aussi en maturité et en expérience en se confrontant aux meilleurs depuis quelques années. Il a déclaré que grâce à eux, il est devenu le joueur qu’il est maintenant. Quand il était petit, il les admirait déjà devant son écran tv, et au fur et à mesure des années, il les observait beaucoup pour apprendre d’eux.

Son travail a payé et il a réussi un de ses grands objectifs de vie qui est loin d’être le dernier. En plus d’être un exemple de travailleur acharné pour mettre tout en œuvre pour réussir, c’est un joueur hyper fairplay et d’une gentillesse, apprécié par beaucoup de monde.



Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :