Dominic Thiem : un Champion exemplaire

D’années en années, l’autrichien a franchi de nouveaux paliers dans sa carrière pour aboutir aux plus grands objectifs qu’il s’était fixé, pour n’avoir aucun regret.

                    Son amour du jeu a débuté très jeune, dès l’âge de 6 ans, lorsque ses parents Wolfgang et Karin Thiem l’emmenaient sur les courts de tennis pour assister aux leçons. Il tapait tout le temps la balle partout pour s’amuser sans jamais s’arrêter. Ils ne l’ont jamais forcé à en faire plus, c’est toujours lui qui en demandait plus. Même après ses entraînements, il continuait à jouer chez lui. Vite doué pour ce sport, il se fait repérer par Günter Bresnik qui deviendra son premier entraîneur dès l’âge de 9 ans. Il l’a formé aussi bien techniquement que physiquement pour devenir vite très fort dans les tournois jeunes, puis en juniors. Il a notamment remporté l’Orange bowl et a été finaliste du tournoi junior de Roland Garros.

                Très vite, il a grimpé même chez les professionnels en atteignant dès l’âge de 20 ans sa première finale sur le circuit ATP, chez lui à Kitzbühel en perdant en 3 sets face au Belge Goffin. Il suscite l’attention de beaucoup de monde pour aller loin. Il possède des qualités de frappes puissantes aussi bien en coup droit et revers, un revers d’ailleurs comparé à celui du Suisse Stan Wawrinka. Son travail acharné au quotidien lui permettra de vite se confronter au meilleur et de les battre. Cela se ressentira dès 2015 où il remportera ses 3 premiers tournois ATP 250 à Nice, Umag et Gstaad, tous sur terre battue. Il est davantage considéré comme un terrien et grâce à ses bons résultats, il intègre le top 40 pour la première fois.

               Et dès l’année suivante en 2016, il continue à gagner beaucoup de matchs et même sur d’autres surfaces que la terre battue. Il remporte son premier tournoi ATP500 sur dur à Acapulco. Il réussit à atteindre sa première demi-finale en grand chelem à Roland-Garros et rentre pour la première fois dans le top 10, au 7ème rang mondial. Après ce grand résultat, il remporte même son premier tournoi ATP250 sur gazon à Stuttgart en battant surtout en demi-finale Roger Federer en 3 sets et en sauvant 2 balles de match, un véritable exploit. Il poursuivra sa progression en atteignant sa première finale en indoor au Moselle open de Metz. C’est à ce tournoi que j’ai pu me rendre compte en live combien ce joueur était travailleur, simple et disponible avec ses fans. Il était venu à ce tournoi avec juste son préparateur physique Alex Stober et avec l’ambition de le gagner. Il a mis tout en œuvre pour cela en le jouant très sérieusement et en assumant sa place de tête de série 1 et numéro 10 mondial. Méconnu encore à ce moment du grand public, il se promena très simplement dans les allées du tournoi en toute décontraction. Il était aussi bien disponible pour la direction du tournoi et pour participer à leurs différentes opérations promotionnelles. Il s’est donné à fond et n’a pris aucun match à la légère, cependant il a été battu en finale par le Français Lucas Pouille.

La suite de sa saison fut moins prometteuse ensuite, mais cela a quand même suffi à se qualifier pour son premier Masters et finir dans le top 10.

                    Il a continué de progresser. En 2017, il atteint pour la première fois la finale du masters 1000 à Madrid et récidive d’atteindre une seconde fois les demies à Roland-Garros. Il remporte l’ ATP 500 de Rio et progresse encore sur toutes les surfaces. Il se qualifie à nouveau au Masters et termine l’année à la 5ème place mondiale.

                 En 2018, il confirme encore en atteignant sa première finale en grand chelem à Roland-Garros qu’il perd seulement contre Nadal après avoir battu en demi-finale le Serbe Djokovic. Il atteint aussi pour la première fois un quart de finale dans un autre grand chelem à l’US Open, perdant à nouveau contre l’Espagnol en 5 sets et énorme combat, époustouflant de 4h48, un plus beaux matchs de l’année. De plus, il gagne son premier tournoi indoor à Saint-Petersburg et continue de bien jouer, ne perdant qu’en demi-finale au tournoi de Bercy. Et pour sa troisième année consécutive ; il se qualifie au Masters de Londres et termine n°8 mondial.

                  Son année 2019 fut fabuleuse. Il décide d’abord de mettre fin à sa collaboration avec son entraîneur de toujours Günter Bresnik et prend avec lui le Chilien Nicolas Massu, ancien champion olympique. Leur association réussit de suite avec de très bons résultats. Il remporte son premier Masters 1000 à Indian Wells sur dur en battant en finale le Suisse Roger Federer en 3 sets. Son ascension se poursuit en gagnant l’ATP 500 de Barcelone puis il perd à nouveau en finale de Roland-Garros contre Nadal. Sa dernière partie de saison fut sensationnelle en gagnant les 2 tournois ATP 500 de Pékin et chez lui à Vienne  Il se qualifie pour sa quatrième année au Masters et accède pour la première fois à la finale qu’il perd qu’en 3 sets serrés contre le Grec Tsitsipas et termine solidement numéro 4 mondial.

       Et pour cette année 2020 si particulière avec à la pandémie et raccourcie, il continue de briller un peu partout en commençant par une finale à l’Open d’Australie. Il ne perd que contre le n°1 mondiale Djokovic en 5 sets d’un énorme combat, après avoir pourtant mené 2 sets à 1. Il devient après le nouveau n°3 mondial. Puis après plusieurs mois d’interruptions de tournois, il revient en apothéose en remportant son premier grand chelem à l’US OPEN en battant en finale l’Allemand Zverev d’une finale de haute lutte en 5 sets, après pourtant avoir été mené 2 sets à zéro. Il a montré toute sa détermination, sa hargne en luttant contre un énorme stress et en ne lâchant jamais rien jusqu’au dernier point. Dans ce domaine, il a été supérieur à son adversaire car l’enjeu fut très fort pour les 2 joueurs afin de soulever leur premier grand titre de leur carrière. Après cela, il s’est reposé chez lui auprès des siens et a dê très vite se remettre en mode compétition car Roland Garros a succédé 15 jours après. Il est revenu à ce tournoi un peu éreinté de sa plus grande victoire mais il s’est battu encore de tout ce qu’il pouvait. Mais cela n’a pas suffit car il s’est incliné en quart de finale contre son ami argentin Schwartzman. Il a encore plus consolidé sa place de numéro 3 mondial. En cette fin de saison chez lui à l’ATP 500 de Vienne, il ne conservera pas son titre. Il s’incline en quart contre le Russe Rublev qui lui succède, et suite à cela, il révèlera une légère blessure au pied. Il se ressourcera chez lui en Autriche le plus possible physiquement et mentalement pour réussir un dernier grand coup au Masters de Londres. Et dès son entrée en liste, on a pu voir qu’il était prêt. Il prend sa revanche de l’an dernier contre le Grec Tsitsipas, en le battant en 3 sets. Son second match, avec un enjeu qualificatif pour les demi-finale contre l’Espagnol Nadal, fut majestueux avec beaucoup de points gagnants de part et d’autre pour aboutir à une victoire pour Thiem. Ce match fut un régal pour tous et l’un des plus beaux de cette année. Sa défaite ensuite contre le Russe Rublev fut sans conséquences car il restera premier de sa poule et qualifié pour les demi-finale. Il y rencontrera le Serbe Djokovic qu’il vaincra en 3 sets d’une haute lutte. Il a de nouveau montré tous les progrès qu’il avait accompli dans tous les compartiments de son jeu avec une détermination sans failles. Cependant, cela n’aura pas été suffisant pour remporter son premier Masters car il s’inclinera contre un autre Russe Medvedev en 3 sets après avoir pourtant mené d’une manche. Il a fait tout ce qu’il pouvait et a félicité son adversaire qui était plus fort que lui. Il lui donnait déjà rendez-vous pour d’autres échéances l’année prochaine. Il a déclaré qu’à l’avenir on pourrait bien compter sur lui pour soulever les plus grands titres et qu’il ferait tout pour devenir le nouveau numéro 1 mondial. Nul doute qu’il sera l’un des plus sérieux prétendants ainsi que d’autres jeunes joueurs qui feront tout pour détrôner le big 3 et marquer à leur tour l’histoire de notre sport.



Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :